Conférences


Mardi 21 mai 2019

à 10h30

Visite au Domaine la vigne blanche

En collaboration avec le
Club Horizons Nouveaux Chêne-Bougeries
nous visiterons le domaine de
La  Vigne Blanche
guidés par Sarah Meylan

Uniquement sur inscription
 

Mercredi 6 mars 2019

à 11h00
Visite des ateliers Clair Bois-Pinchat

La Fondation Clair Bois est un organisme spécialisé dans l’accompagnement de personnes polyhandicapées.
Dans un environnement chaleureux, elle offre à ceux qui vivent dans un fort degré de dépendance, une prise en charge professionnelle et attentive, propice à la progression et à l’épanouissement.
Des équipes de collaborateurs compétents encadrent avec attention les étapes d’une évolution souvent fragile, rythmée par trois grandes périodes du développement de l’être - l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte - vécues ici dans quatre foyers distincts et spécifiques, Chambésy, Lancy, Pinchat et Minoteries.
La Fondation Clair Bois a pour mission d'assurer une prise en charge adaptée aux enfants, aux adolescents et aux adultes polyhandicapés qui lui sont confiés.
Par le biais d'un projet personnalisé, un véritable partenariat est développé avec la personne en situation de handicap et sa famille. Cette mission est confiée à la Fondation par le Département de l'Emploi, des Affaires Sociales et de la Santé, le Département de l'Instruction Publique ainsi que la communauté genevoise dans son ensemble.
Adresse :
Chemin Henry-Baumgartner 5
1234 Vessy
Tél. : 022 827 89 50
Itinéraire : distance depuis Cologny = 8,2 km.
Bus et tram: bus E, tram 12, bus 44 = env. 51min.
Temps en voiture, env. 25 min. (sûrement plus…)
Trajet possible : Frontenex – Grange – Canal - Chemin Rieu - Route du bout du monde - pont sur l’Arve -route de Veyrier – chemin de Pinchat – chemin vert – Clair Bois.
Nous pouvons nous grouper pour un éventuel covoiturage et déjeuner sur place, contre émolument.
Mercredi 13 février 2019
à
14h 30
 Local des Aînés
4, chemin Faguillon


Monsieur Martinelli, chef de la police pour la protection des Aînés à Genève, viendra durant une vingtaine de minutes, nous rappeler les règles fondamentales pour se protéger contre les diverses arnaques dont sont souvent victimes les personnes de notre âge.
Ce sera une bonne piqûre de rappel!


Ensuite
Madame Mireille Gampert Zermatten
et son mari nous donneront une conférence sur leur vécu de
vingt-cinq ans sur les mers

« Un couple bien installé dans sa vie sociale et professionnelle – lui notaire et maire de sa commune de Cologny et elle, comédienne et directrice d’un cirque et d’une école de clowns pour enfants - décide un jour de changer radicalement de vie, de larguer les amarres et de partir en voilier autour du monde. Après un périple de vingt-cinq ans autour du globe, Mireille Gampert Zermatten nous raconte comment son mari et elle-même ont vécu cette aventure et cette seconde vie pleine d’images, de rencontres et d’expériences heureuses, marquantes, voire effrayantes. » Quel bonheur de vivre avec eux cette merveilleuse aventure.
Aussi, nous vous invitons à y participer très nombreux.



FILM CROISIERE FLUVIALE

Le 21 novembre, à 14h30, Monsieur Georges André CUENDET nous présentera dans nos locaux un film qu’il a fait sur notre croisière fluviale en avril dernier. Venez nombreux.
Conférence

Mercredi 14 février 2018 à 14h 30

Lieu : Local des Aînés - 4, chemin Faguillon (rez-supérieur)

image-8638367-Maison_de_Tara.jpg

Sise à Chêne-Bougeries, La Maison de Tara est une fondation laïque à but non lucratif qui offre une alternative à l’hospitalisation des personnes en fin de vie qui souhaitent vivre ce moment clé dans une ambiance chaleureuse et entourées d’attention ainsi que de tendresse, comme à la maison. Dans notre monde moderne, il est parfois difficile de garder un proche à domicile jusqu’aux derniers jours parce que les familles sont éparpillées ou épuisées. Les médecins traitants et les professionnels des organismes d’aide à domicile poursuivent à la Maison de Tara les soins qu’ils prodiguaient jusque-là au domicile.

L’innovation de la Maison de Tara est d’avoir entrepris la création d’une magnifique équipe de plus de 100 bénévoles engagés au cœur du projet. Encadrée par des professionnels, l’équipe polyglotte est spécialement formée pour répondre à l’ensemble des besoins des personnes en fin de vie mais aussi de leurs proches.

Madame Anne-Marie Struijk-Mottu, la fondatrice de La Maison de Tara, se propose d’exposer plus en détails le fonctionnement de La Maison et de répondre à vos questions. 

Conférence le mercredi 15 novembre 2017
à
14h30 au club


Surdité, Ouïe, Acouphène,     Prothèses auditives !

Par Adel Hamdan, audioprothésiste diplômé fédéral

image-8386937-Adel_Hamdan_2.w640.png
image-8386931-Adel_Hamdan_1.png

Les années passent, et sans s’en rendre compte, le niveau de perception des fréquences élevées diminue ! Et avec la compréhension, surtout dans des environnements bruyants.

L’oreille, organe complexe, a deux fonctions essentielles dans notre vie de tous les jours :
  1. Nous permettre de vivre debout : l’EQUILIBRE.
  2. Nous permettre d’entendre, c’est-à-dire transformer des vibrations en impulsions électriques, transmises via le nerf auditif au cerveau qui en fait des SONS.

Adel Hamdan, d’origine libanaise, a étudié en France et en Suisse, exercé à Paris et aux Etats Unis, ouvert l’Ecole romande d’audioprothésiste à Neuchâtel en 1987. Il s’établit à Genève en 1990 comme audioprothésiste indépendant.

Il nous expliquera comment le vieillissement engendre une baisse de l’acuité auditive et diminue la qualité de vie.
Il nous expliquera comment améliorer notre vie avec les prothèses et se débattre dans la jungle de la concurrence sauvage, de l’administration, comment obtenir des prestations de qualité au meilleur prix.

Cette conférence, qu’il souhaite interactive, permettra de mieux comprendre les problèmes des Aînés, nos problèmes et apporter des réponses claires.





Mercredi 28 juin 2017 à 14h 30

Lieu : Local des Aînés - 4, chemin Faguillon

Conférence donnée par Claude MAURY, Consultant en Sécurité informatique sur le thème suivant :

Protéger sa sphère privée et ses informations numériques


Pendant plusieurs années, le piratage informatique a été le fait d’un certain nombre de pirates informatiques d’un haut niveau technique agissant dans des buts lucratifs, idéologiques ou de reconnaissance parmi leurs pairs. Leurs cibles étaient des entreprises de renommée ou des administrations publiques équipées de grands centres informatiques ce qui valorisait leurs actions.
Ce paradigme a bien changé avec l’évolution et la prolifération d’ordinateurs personnels, de smartphones et de tablettes interconnectés sur Internet. Actuellement, selon diverses études, environ un adolescent sur six aux Etats-Unis et un adolescent sur quatre au Royaume-Uni ont commis des actes de piratage sur Internet. En Australie, entre 2012 et 2015, les infractions commises par des jeunes âgés de moins de 18 ans ont augmenté de 84%.

Pourquoi ce changement ?
Tout d’abord, les entreprises et administrations ont drastiquement amélioré leur sécurité informatique, donc il leur fallait d’autres cibles plus vulnérables.
Lorsque l’on fait une recherche sur Google avec l’argument « Logiciels de piratage gratuit », il y a environ 402'000 références affichées, donc plus besoin d’être d’un haut niveau technique, il suffit de télécharger puis d’essayer si cela fonctionne, et c’est gratuit !

Qui sont ces pirates ?
Dans la plupart des cas ce sont des jeunes qui malheureusement n’ont pas d’emploi, donc sans revenu et qui passent leur temps dans des cybercafés. Si une attaque est réussie, ils ont gagné leur journée.

A qui ces pirates vont-ils s’attaquer ?
Mis à part le cyber-espionnage industriel ou politique qui reste l’apanage de pirates professionnels, ils vont s’attaquer aux PME moins organisées dans leur défense, et surtout à nous, monsieur et madame tout le monde, parce qu’ils savent que nous n’avons pas le niveau technique et la structure informatique pour nous protéger comme les entreprises et les administrations le font. Ces pirates trompent le simple citoyen derrière son écran par des astuces vieilles comme le monde, mais qui sont gagnantes. Le phénomène de cette cyber-criminalité facile qui se déploie sur Internet, et qui ne connaît pas de frontières, est international et inhérent à notre société actuelle.

Alors comment se protéger ?
Il ne suffit pas seulement d’installer un antivirus gratuit qui protégera uniquement notre courrier électronique, mais pas notre environnement informatique d’une attaque Internet. Il faut davantage de moyens sans être un expert en sécurité pour garantir une bonne protection de son environnement numérique et de sa sphère privée, c'est-à-dire 80% de bonnes pratiques et 20% de moyens techniques.
Mardi 22 novembre à 15h30

Lieu : Local des Aînés – 4, chemin Faguillon (1er étage)

De 15h30 à 16h00, la Police Municipale de Cologny nous présentera ses conseils de sécurité.

Les antibiotiques
Par le Professeur Patrick Linder
Faculté de Médecine, Département de microbiologie et médecine moléculaire
      
Si vous voulez revoir la présentation, ouvrez le fichier ci-dessous:


Fichier

Les antibiotiques et leur résistance!

Télécharger fichier
Les antibiotiques – est-ce que c’est grave docteur ?


Les manchettes des journaux sont pleines de messages indiquant que nous allons bientôt nous retrouver dans une ère pré-antibiotique.  Est-ce vrai ? Comment est-ce possible ?
La découverte des antibiotiques au début du siècle dernier a transformé la médecine. Une petite blessure infectée, une pneumonie, ou encore une méningite ne sont que quelques exemples où les antibiotiques arrivent à faire des miracles et nous éviter une amputation ou même nous sauver la vie.
Les antibiotiques sont des substances qui inhibent la croissance des bactéries ou qui peuvent même les tuer
 Leur activité est exclusivement dirigée contre ces microbes, et n’affectent pas nos cellules. Les premiers antibiotiques découverts, comme la pénicilline ou la streptomycine, étaient isolés de champignons et de bactéries. Ceci démontre bien que le combat contre les bactéries ne date pas d’aujourd’hui, mais que dans la nature les microorganismes luttent pour leur place et leur nourriture, par exemple en produisant des antibiotiques qui sont dirigés contre les compétiteurs. Mais si certains champignons ou bactéries produisent des antibiotiques, d’autres ont développé il y a longtemps déjà, des stratégies pour s’en protéger. Donc, les résistances aux antibiotiques, ce n’est pas un phénomène nouveau !